HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

MA

MACÉDOINE.

Région historique de la péninsule des Balkans, la Macédoine est aujourd'hui partagée entre la Bulgarie, la Grèce et l'ex-Yougoslavie. Après avoir été une grande puissance sous le règne de Philippe II et son fils Alexandre III le Grand de -336 à -333, la Macédoine devint une province romaine en -148. Disputée par les Byzantins, les Bulgares et le Serbes du IXè au XVè siècle, elle fut conquise par les Turcs en 1371, puis intégrée dan l'Empire Ottoman jusqu'en 1913. La convoitise des pays voisins provoqua les deux guerres Balkaniques de 1912 et 1913 à l'issue desquelles la macédoine fut partagée entre la serbie, la grèce et la Bulgarie. Lors de la première Guerre mondiale, la macédoine fut le théâtre d'une campagne menée par les alliés de 1915 à 1918 contre les forces austro-germano-bulagares. En 1945, elle devint la République fédérée de Macédoine. Elle constitue depuis 1991 la république de Macédoine.  

MACÉDOINE (Royaume de).                          (Au fil de l'eau)

Le royaume de Macédoine était un État antique du nord de la Grèce antique, qui fut fondé en -796 par un éxilé Corinthien, l'Héraclide Karanos et exista jusqu'en -168.

Avec Alexandre le Grand, il est à l'origine de l'expansion de l'hellénisme en Asie à la fin du IVè siècle av. J.-C. Son territoire correspond aujourd'hui à peu de choses près au nord-est de la Grèce. 

MÂCHICOULIS.                                                (Au fil de l'eau)

Un mâchicoulis est une structure de pierre faisant encorbellement, dotée d'ouvertures, et placée au sommet d'une tour ou d'une courtine, ce qui permet un tir fichant. Ce système de défense active, surtout sous la forme de « mâchicoulis sur consoles » se répand à la fin du Moyen Âge, deuxième moitié du xive siècle, en remplacement de celui des hourds, et sert comme lui à jeter divers matériaux pour défendre le pied des fortifications.

MAGISTRAT. Magistrature.

Dans l'Antiquité gréco-romaine, personne désignée pour appliquer les lois, rendre la justice ou exercer un commandement militaire. Elle est soit élue, soit tirée au sort. On parle de magistrature collégiale quand la même responsabilité est partagée par plusieurs personnes. 

MAHOMET.

Né v. 570 à La Mecque, Mort en 632 à Médine.

Prophète et fondateur de la religion Musulmane, l'islam, qui compte aujourd'hui près de 950 millions d'adeptes. Né à La Mecque, dans l'Ouest de l'Arabie d'une famille aristocratique peu fortunée, il devint orphelin très tôt et fut élevé par son oncle. Vers l'âge de 25 ans, il entra au service d'une riche veuve, Khadidja, qui dirigeait à La Mecque une affaire de caravanes. Devenu marchand, il voyagea beaucoup à travers les pays voisins de l'Arabie puis épousa Khadidja et eut d'elle sept enfants, dont fatima, future épouse d'Ali. Il mena jusqu'à 40 ans une vie prospère et tranquille entrecoupée de retraites dans une grotte des environs de La Mecque. Il y rencontrait des ermites et acquit ainsi une grande connaissance du judaïsme et du christianisme. C'est là qu'un jour, Mahomet reçu, par l'intermédiaire de l'ange Gabriel, La mission de faire connaître aux hommes la volonté de Dieu et de prêcher le monothéisme (dieu unique). Mais si le prophète réussit à convertir son entourage, il rencontra l'hostilité des riches marchands de La Mecque qui craignaient pour les pèlerinages païens dans leur ville, très fructueux pour les affaires. Le 16 juillet 622, Mahomet dut s'enfuir, accompagné de ses disciples, à Yathrib: ce fut l'Hégire, date à laquelle commence le calendrier musulman. Á Yathrib, qui prit le nom de Médine (ville du prophète), Mahomet eut plus de succès. Il devint le chef d'une nouvelle communauté,  religieuse et politique, et entreprit la reconquête de La Mecque. Prise en 630, elle devint la Ville sainte de l'islam et toute l'Arabie fut convertie. Mahomet mourut à Médine où il est enterré. Les enseignements du prophète sont contenus dans le Coran, Livre saint des musulmans ainsi que dans les hadith (ou traditions) qui constituent la Sunna.

MAINMORTE. (Droit de)

Au Moyen-Âge, situation des serfs qui se trouvaient dans l'impossibilité légale de transmettre leurs biens par testament. Les héritiers devaient payer  une taxe particulière au seigneur, le droit de mainmorte.

MAIRE DU PALAIS.                                       (Au fil de l'eau)

Nom donné à un dignitaire des rois Mérovingiens. Chef des fidèles qui forment l'entourage du roi (gens de la maison royale), il s'occupait de la fortune privée du souverain et du gouvernement intérieur du palais. À partir de 639, au temps des rois fénéants, le maire du palais étendit considérablement ses pouvoirs et devint le vrai maître du royaume.    

MAMELOUKS ou Mameluks

Nom donné à des dynasties de sultans d'Égypte. Ils firent du pays la plus grande puissance économique et militaire de la Méditerranée orientale (XIVè-XVIé siècle). Ils dominèrent à l'Est la Syrie et la Palestine, à l'Ouest la Cyrénaïque (partie de la Libye actuelle). Les Mamelouks étaient à l'origine des soldats d'élite formés, à partir du XIIIè siècle, d'esclaves principalement Turcs. Ils furent au Moyen Age employés par de nombreux états musulmans. Devenus puissants en Égypte, ils renversèrent le dernier sultan ayyoubide (1250) et fondèrent ainsi un sultanat mamelouk. Guerriers redoutables et disciplinés, ils arrêtèrent l'invasion des Mongols, chassèrent les Francs de Syrie et firent de l'Égypte une grande puissance. En 1517, les Ottomans conquirent le pays et détruisirent le sultanat ; mais les mamelouks conservèrent néanmoins le gouvernement des provinces sous le titre de beys. En 1811, le vice-roi d'Égypte Méhémet-Ali les fit massacrer et anéantit définitivement leur puissance. Pendant la campagne d'Égypte (1798-1799), certains d'entre eux se rallièrent à Bonaparte et le rejoignirent en France où ils formèrent une partie de la garde impériale. Á la chute de Napoléon 1er, ils furent dispersés.

MANDOLE.                                                      (Au fil de l'eau)

La mandole est l’ancêtre de la mandoline, cette dernière signifiant « petite mandole » (italien ou Algérien voir Nunide ). On pense que le nom mandola vient de son ancêtre la pandura, qui aurait être transcrit en mandora puis mandola en italien. Cet instrument qui s’inspira du luth dans un premier temps.

MANICHÉENS.

Relatif au manichéisme.

Qui apprécie les choses selon les principes absolus du bien et du mal, sans nuances et sans état intermédiaire. 

MANICHÉISME.

Doctrine utilisée par les manichéens visant à séparer le monde en deux : les bons et les méchants, le blanc et le noir...... 

MANIPULE ; Le manipule.

Dans la Rome antique, désigne une division de la légion, unité de base de l'armée romaine. Jusqu'à Marius, le manipule était composé de 120 fantassins (deux centuries) et constituait l'unité tactique de la légion. Après la réforme de Marius au IIè siècle av. J.-C., la légion romaine compta 10 cohortes, soit 30 manipules (6 000 hommes).

MANTINÉE (Bataille de).                                (Au fil de l'eau)

418 av. J.-C.

Ancienne ville de Grèce située en Arcadie, au nord du Péloponnèse. En -148, lors de la Guerre du Péloponnèse, les Spartiates y vainquirent l'armée d'Argos alliée d'Athènes. Après une longue trève, elle fut prise et rasée par Sparte en -385. Relevée à partir de -370, Épaminondas y trouva la mort en -362 au cours d'une bataille victorieuse de Thèbes contre les Spartiates.

MARATHON (Bataille de).                               (Au fil de l'eau)

490 av. J.-C.

Célèbre bataille de la première Guerre Médique qui vit la victoire des Grecs contre les Perse.

MARC ANTOINE.                                            (Au fil de l'eau)

Né en -82, Mort en -30.

Général et homme politique Romains célèbre pour sa passion pour Cléopâtre. Il forma en -43 le Second Triumvirat avec Octave et Lépide.

MARC AURÈLE.                                              (Au fil de l'eau)

Né en 121, Mort en 180.

Empereur romain de la dynastie des Antonins qui régna de 161 à 180.

MARIUS - Caius marius.

Né en -157, Mort en -86.

Caius Marius, né en 157 av. J.-C. à Cereatae, près d’Arpinum et mort à Rome en 86 av. J.-C., était un général et homme d’État romain, élu consul à sept reprises au cours de sa carrière. Il est connu pour avoir drastiquement réformé l'armée romaine, en permettant le recrutement de citoyens qui n'étaient pas propriétaires terriens et en restructurant les légions en plusieurs cohortes. Il épousa Julia Caesaris, tante de Jules César.

MARTEL (Charles).

Voir Charles MARTEL.

MASINISSA.

Né v. -240, Mort en -148.

Roi Berbère de la partie orientale de la Numidie, il fut, au cours de la deuxième guerre Punique, d'abord l'allié de Carthage contre les Romains en Espagne. Il choisit ensuite de favoriser Rome et contribua, grâce à sa cavalerie, à la victoire romaine de Zama en -202. Masinissa réalisa l'unification de la Numidie qui devint le plus puissant rouaume d'Afrique du Nord.

MÉDÈS.

Peuple de l'Iran ancien installé dès le IIè millénaire Av. J.-C. au nord-ouest du plateau iranien. D'abord divisé en royaumes, les Médès s'unifièrent sous l'autorité d'un roi au VIIè siècle av. J.-C. Alliés au souverain de Babylone, ils mirent fin à l'Empire Assyrien et formèrent un immense empire débordant largement le plateau iranien. Cet empire fut renversé vers -550 par un chef Perse, Cyrius II le Grand.

MÉDIÉVAL ; Médiévale.

Du Moyen Age.

MÉDINE.

Ville d'Arabie Saoudite située à 350 km au nord-ouest de La Mecque. Elle est la deuxième ville sainte de l'islam après La Mecque, interdite aux non-musulmans. La Grande Mossquée, construite au VIIIè siècle, abrite le tombeau de Mahomet et de sa fille Fatima. Fuyant La Mecque, Mahomet se réfigia à Yathrib en 622 qui prit le nom de Médine "ville du prophète". Il convertit et unifia la population puis fit de la ville le point de départ de la reconquête de La Mecque.

MÉDIQUES (Guerres).                                    (Au fil de l'eau)

Nom donné par les Grecs (médiques vient de Médes) aux conflits qui les opposèrent à l'Empire Perse dans la première moitié du Vè siècle av. J.-C. Ces guerres eurent pour origine la révolte des cités grecques d'Asie Mineure en -499 auxquelles Athènes apporta son aide. Après avoir réprimé cette rébellion, Darius 1er décida de soumettre la Grèce. Sa première campagne (appelée première guerre Médique) se termina par sa défaite à Marathon en -490. Dix ans plus tard, son successeur Xerxès 1er rouvrit les hostilités (deuxième guerre Médique). À la tête d'une armée gigantesque (300 000 soldats, 800 vaisseaux de guerre), il franchit l'Hellespont (détroit des Dardanelles) sur un pont formé par des bateaux, traversa la Grèce, brisa aux Thermopyles la résistance de Sparte, s"empara d'Athènes qu'il incendia après l'avoir vidée de sa population. Mais la flotte Perse fut battue à Salamine, et une partie de l'armée anéantie à Platée. Après une dernière defaite Perse près du cap Mycale, les cités grecques d'Asie retrouvèrent leur indépendance. À la tête de la ligue de Délos, Athènes poursuivit la guerre. La paix signée en -449 avec le Grand Roi mettra définitivement fin aux guerres Médiques auxquelles auront surtout participé Athènes et Sparte. 

MÉGARE.

Mégare est une ville de la banlieue d'Athènes en Grèce. Située à l'extrémité est de l'isthme de Corinthe, à mi-chemin entre Corinthe et Athènes, elle était connue à l'origine sous le nom de Nisée.

MÉGARON.

Salle rectangulaire encadrée de quatre colonnes soutenant le toit. Au centre de la pièce se trouve un foyer rond fixe auquel correspond une ouverture dans le toit. Ce type d'habitation semble être apparu en Grèce dès le IVè millénaire av. J.-C. Il constituait chez les Achéens le cœur de la maison, à la fois salle de réception, cuisine et salle à manger. À l'époque mycénienne, le mégaron était la pièce principale du palais. Il était composé d'un porche d'entrée à deux colonnes, d'une antichambre et de la grande salle à quatre colonnes avec un foyer circulaire au centre. C'était là que le prince avait son trône, présidait aux réunions et aux banquets. Ce type de bâtiment annonce le plan futur du temple Grec.

MÉNÉLAS.

Dans la mythologie grecque, Ménélas est un roi de Sparte, Mari d'Hélène et frère d'Agamemnon, il est l'un des héros achéens de la guerre de Troie.

MÉNESTREL.

Les ménestrels ou ménétriers étaient des musiciens du Moyen Âge européen : ils jouaient le plus souvent du psaltérion, de la trompette ou du chalumeau.

MER.

Le terme générique de mer recouvre plusieurs réalités et peut désigner une grande étendue d’eau salée différente des océans, l'ensemble des espaces d'eau salée en communication libre et naturelle sur toute l'étendue du globe ou encore une grande étendue sombre à la surface de la Lune.

MER ADRIATIQUE.

La mer Adriatique est une mer séparant la péninsule italienne de la péninsule balkanique.

MER DE MARMARA.

La mer de Marmara est une mer située entre l'Europe orientale et l'Asie mineure et qui relie la mer Noire à la Méditerranée (mer Égée). Elle s'étend sur une superficie de 11 500 km2 et une profondeur maximum de 1 261 mètres. Elle est bordée au nord et au sud par la Turquie. Elle est située sur une faille responsable de nombreux et dramatiques séismes. 

MER ÉGÉE.

La mer Égée est une mer intérieure du bassin méditerranéen, située entre l'Europe et l'Asie. Elle s'étend de la Crète au sud jusqu'au détroit des Dardanelles au nord, et entre la Grèce à l’ouest et la Turquie à l’est.

MER IONIENNE.

La mer Ionienne est une partie de la mer Méditerranée située au sud de la mer Adriatique. Son nom provient de la mythologie grecque et de la figure d'Io.

MERLON.                                                         (Au fil de l'eau)

Merlon est un terme d'architecture, en particulier de l'architecture médiévale, qui désigne les parties pleines d'un parapet situées entre deux créneaux.

MER ROUGE.

La mer Rouge est une mer intracontinentale du bassin Indo-Pacifique entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient d’une superficie d’environ 450 000 km². C'est une mer importante qui permet aux navigateurs venant d'Asie du Sud, de l'est et du Sud-Est, ainsi que d'Océanie de ne pas être contraints de faire le tour de l'Afrique pour parvenir en Europe.

MERLIN.

Merlin est un personnage légendaire, prophète magicien doué de métamorphose, commandant aux éléments naturels et aux animaux dans la littérature médiévale. Le fond de sa légende provient de la mythologie celtique galloise et s'inspire certainement d'un druide divin mêlé à un ou plusieurs personnages historiques. Son image première est assez sombre. Les plus anciens textes le présentent en « homme des bois » torturé et atteint de folie, mais doté d'un immense savoir acquis au contact de la nature et par l'observation des astres. Après son introduction dans la légende arthurienne, Merlin devient l'un des personnages les plus importants dans l'imaginaire et la littérature du Moyen Âge.

MÉROVÉE.                                                     (Au fil de l'eau)

Né v. 412, Mort v. 457.

Second roi des Francs Saliens ayant régné de 448 à 457.

MÉROVINGIENS.                                            (Au fil de l'eau)

Nom donné à la première dynastie des rois Francs formée par la descendance de Mérovée. Ils régnèrent du Vè au VIIIè siècle et constituèrent la première dynastie royale de la France.

MÉSSÉNIE.

La Messénie est une région au sud-ouest de la péninsule du Péloponnèse en Grèce. Elle constitue un district régional de la périphérie du Péloponnèse, dont la capitale est Kalamata.

MESSIE.

Envoyé de Dieu, sauveur et libérateur du peuple Hébreu dans la religion juive. Il doit faire régner la justice et la paix. Contrairement aux juifs qui attendent toujours le Messie, les Chrétiens l'ont reconnu en la personne de Jesus-Christ.

MESOPOTAMIE.

La Mésopotamie,  est une région historique du Moyen-Orient située dans le Croissant fertile, entre le Tigre et l'Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l'Irak actuel. 

MÉTAPHYSIQUE.

La métaphysique est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes. Elle a aussi pour objet la connaissance de l'être absolu comme première cause, des causes de l'univers et de la nature de la matière. Elle s'attache aussi à étudier les problèmes de la connaissance, de la vérité et de la liberté.

MÉTAYAGE.

Le métayage est un type de bail rural dans lequel un propriétaire, le bailleur, confie à un métayer le soin de cultiver une terre en échange d'une partie de la récolte.

MÉTAYER.

Exploitant d'un domaine agricole en métayage.

MÉTOPES.

Panneaux carrés encadrés de triglyphes et souvent ornés de sculptures, caractéristiques de l'ordre dorique.

TRIGLYPHES
MÉTOPES

METOPOLITAIN.

Un évêque métropolitain (ou métropolite dans les Églises d'Orient) est un évêque dont le siège est une métropole et qui, avec le titre d'archevêque, est à la t^te d'une province ecclésiastique.

MEURTRIÈRE.                                                  (Au fil de l'eau)

Une meurtrière (ou archère, archière, raière ainsi qu’arbalétrière après l'invention de l'arbalète) est une ouverture pratiquée dans une muraille défensive pour permettre l'observation et l'envoi de projectiles.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU