HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

D

DAGOBERT 1er.                                               (au fil de l'eau)

Né en 600, Mort en 638.

Roi d'Austrasie puis roi des Francs de 629 à 638, dernier grand roi Mérovingien.

DARDANELLES (Détroit des).

Le détroit des Dardanelles, ou Dardanelles, est un passage maritime reliant la mer Égée à la mer de Marmara en Turquie. 

DARIUS 1er.                                               (au fil de l'eau)

Né en ?, Mort en -486.

Roi Achéménide de l'empire Perses et pharaon d'Égypte de -522 à -486.

DAVID. 

Né v. 1010, Mort en 971.

Deuxième roi d'Israël rendu célèbre par sa victoire sur le géant Goliath. Il fut choisi par le prophète Samuel pour succéder à Saül. David acheva la conquète du pays de Canaan, organisa une armée permanente et fit de Jérusalem la capitale du royaume d'Israël. Musicien et poète, il composa de nombreux psaumes. David fut le fondateur de la famille d'où fut issu Jésus.

DÉDALE.

Dans l'Antiquité nom donné à un architecte légendaire de Crète qui construisit le labyrinthe dans lequel était enfermé le Minautore.

DÉLOS.

Île grecque de la Mer Égée, la plus petite des Cyclades. Elle devint un grand centre religieux après sa colonisation par les Ioniens qui introduisirent le culte d'Apollon, d'Artémis et de leur mère Léto. Des fêtes en leur honneur avaient lieu tous les quatre ans. Après les guerres Médiques, au début du Vè siècle av. J.-C., Athènes y installa le siège de sa confédération maritime et l'île resta sous sa domination jusqu'en -315. Délos joua à l'époque hellénistique un grand rôle commercial. Située au carrefour des routes maritimes entre la Grèce, l'Asie et l'Égypte, son port franc (sans droit de douane) créé en -166 pour porter atteinte aux activités commerciales de Rhodes, attirait beaucoup de marchands. Conquise et pillée en -88 par Mithridate, puis par les pirates, Délos déclina définitivement.

Les fouilles entreprises dès 1873 ont mis au jour l'un des ensembles archéologiques les plus impotants de la Grèce.  

DÉLUGE - Le Déluge. 

Selon l'Ancien Testament, envahissement de la terre par des flots de pluie envoyés par Dieu pour punir les crimes de l'humanité. Celle-ci périt entièrement sauf le Patriarche Noé et sa famille qui s'étaient réfugiés dans l'arche avec le représentant de toutes les espèces animales. 

DÈMES.

Circonscriptions territoriales créées à Athènes par Clisthène. Le dème peut être défini comme une véritable commune, regroupant tous le individus qui y résident, entre 300 000 et un millier de personnes. Au nombre d'une centaine, les dèmes étaient répartis dans trois ensembles géographiques : la ville, la côte et l'intérieur. 

DÉMÉTER.

Dans la mythologie grecque, sœur de Zeus et déesse de la fécondité et de l'agriculture. Ses attributs sont le pavot et l'épi de blé.

DIADOQUES (Guerre des).                             (Au fil de l'eau)

Les guerres des diadoques sont les conflits qui interviennent entre les successeurs d'Alexandre le Grand pour le partage de l'empire entre 323 av. J.-C. (mort d'Alexandre) et 281 av. J.-C. (bataille de Couroupédion).

DICTATEUR.

Fonction politique créée dans la Rome antique. Elle était exercée par un magistrat extraordinaire dans les cas de péril grave pour la République, notamment en temps de guerre ou de révolution. Nommé par les consuls, sur proposition du Sénat, le dictateur disposait pensdant six mois au maximum de tous les pouvoirs, le maître de cavalerie pour subordonné, avec toutes les autres magistratures, lui devant obéissance. 

DÎME.

Redevance en principe d'un dixième du revenu terrien, due par tout fidèle à sa paroisse. Son taux était en général infèrieur au dixième. Théoriquement versé à l'Église, la dîme fut ensuite fréquemment usurpée par le seigneur ou perçue au profit du haut clergé et des abbayes, le curé n'en percevant qu'une faible part. Très impopulaire, la dîme fut supprimée en 1789.

DIONYSIES.

Dans la Grèce antique, fêtes célébrées en l'honneur de Dionysos, dieu du vin, de l'extase et de la végétation luxuriante. Fêtes paysanes, elles étaient marquées par des chœurs dansant et chantant des hymnes en l'honneur du dieu. En Attique, ces fêtes étaient célébrées plusieurs fois dans l'année, mais c'était les Grandes Dionysies d'Athènes (en mars) qui avaient le plus d'importances. Elles célébraient la naissance du printemps, duraient six jours et étaient l'occasion de grandes représentations théâtrales où concoururent les grands poètes Eschyle, Sophocle, Euridipe et Aristophane

DIONYSOS.

Dans la mythologie grecque, fils de Zeus et de Séléna (déesse de la lune), une mortelle, fille du roi de Thèbes. Il est le dieu de la vigne, du vins et de la végétation, celui de l'extase et de la possession dionysiaque, sorte de transe décrite par Euridipe dans les Bacchantes.

DIOCÈSE.

Le diocèse est une circonscription territoriale de l'Empire romain créée sous Dioclétien, à la fin du IIIè siècle.    

Le terme a été adopté par l'Église (Église latine) pour désigner le territoire canonique d'un évêché, qui était initialement appelé paroisse. C'est donc le territoire placé sous la responsabilité d'un siège épiscopal et d'un évêque. Dans les Églises orthodoxes et les Églises catholiques de rite oriental (Église apostolique arménienne, Église copte, etc.), on utilise plutôt le mot éparchie : dans les pays slaves orthodoxes sa signification est la même, mais ailleurs, en Grèce notamment, il a acquis une connotation plutôt civile et politique.

DOCTRINE, nom féminin. 

1►Ensemble de principes ou d'opinions liés à un penseur, à un mouvement littéraire, religieux, politique, etc.... Synonyme: enseignement. 

2►Notions et principes que quelqu'un professe dans le but de diriger une action ou d'interpréter des faits. Synonyme: pensée. 

DOGME.

Un dogme est une affirmation considérée comme fondamentale, incontestable et intangible par une autorité politique, philosophique ou religieuse. Historiquement, le dogme a été une formulation d'un article de foi, utilisé lorsque le critère de conformité à la foi devait être utilisé par le pouvoir judiciaire, lorsque le pouvoir temporel (historiquement, l'Empire romain d'Orient) sanctionnait pénalement les déviations par rapport à l'orthodoxie.

DOMITIEN.                                                   (au fil de l'eau)

Né en 51, Mort en 96.

Empereur romain d'Occident de la dynastie des Flaviens qui régna de 81 à 96.

DONJON. 

Le donjon est la tour la plus haute d'un château fort au Moyen Âge, destinée à servir à la fois de point d'observation, de poste de tir et de dernier refuge si le reste de la fortification vient à être prise par un ennemi. Cette tour, ou ce bâtiment fortifié, sert aussi en général de résidence au seigneur du château.

DORIENS.

Envahiseurs grecs venus d'Europe centrale, ils appartiennent à la dernière vague d'Indo-Européens qui envahit la Grèce de -1200 à -1100. Il dominèrent surtout le Péloponnèse avec pour principaux centres Sparte, Corinthe, Mégare et introduisirent en Grèce la métallurgie du fer. Peuple de rudes guerriers, les Doriens plongèrent le pays dans des siècles obscurs appelé le «Moyen Âge grec». Ils détruisirent Mycènes et Tirynthe, provoquèrent le départ de nombreux Achéens, Ioniens, Éoliens vers l'Asie-Mineure et les îles de la mer Égée puis s'infiltrèrent dans les cyclades du Sud, la Crète, Rhodes et la côte méridionale, d'Asie Mineure devenue Doride. Leurs trois métropoles fondèrent plus tard des colonies en Italie du Sud et sur les rives de la mer Noire. 

DORIQUE (Ordre).

Style d'architecture antique. Dans l'ordre dorique, les colonnes des temples sont épaisses avec de larges cannelures peu profondes et reposent directement sur le soubassement. Les chapiteaux ne sont pas décorés et la frise se compose d'une alternance de métopes et de triglyphes. L'ordre dorique est le plus ancien (à partir du VIIè siècle av. J.-C.) et il est souvent présent en Sicile et en Grande-Grèce.

DOUVES.                                                         (Au fil de l'eau)

Les douves étaient des fossés larges et profonds remplis d'eau, creusées de manière à former un obstacle contre les attaques des remparts et autres fortifications. L'usage des engins de siège, comme les tours, les béliers, qui nécessitent l’accès aux murs d’enceinte, était rendu difficile voire impossible pour des fortifications entourées de douves. Autre avantage, l’eau des douves permettait de contrecarrer les tentatives de sape ou de mine, en empêchant de creuser des galeries sous les fortifications. Le remplissage des douves se faisait en détournant les eaux d'un cours d'eau, d’un étang ou d'un lac à proximité. Elles nécessitaient un entretien constant, pour curer les fonds et les débarrasser des branches ou débris qui auraient facilité leur franchissement.

DRUSUS. 

Né en -38, Mort en -9.

Général romain du Haut Empire, frère puîné du second empereur romain Tibère. Il remporte plusieurs victoires dans les Gaules. Ses brillantes campagnes en Germanie lui valent le surnom de Germanicus.

DUALISME. 

1►Système philosophique ou religieux qui divise son objet en deux sous-éléments s'opposant irréductiblement, par opposition au monisme.

2►Coexistence de deux éléments différents opposés ou complémentaires : Le dualisme des partis.

DUC ; Duchesse.

Nom donné au Moyen Age et sous l'Ancien Régime au souverain d'un duché. En France se formèrent les quatre grands duchés de Normandie, de Guyenne ou d'Aquitaine, de Bourgogne et de Bretagne. Après des siècles de luttes, ils furent peu à peu réunis à la couronne.

DUCHÉ.

Un duché désignait à son origine le ressort de commandement d'un duc ou chef militaire. Quand duc qui était une fonction de commandement dans l'empire romain devint un titre de noblesse, le mot duché désigna le territoire auquel ce titre était attaché. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU