HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

F

FATIMA.

Née v. 616 à Médine et morte en 633.

Fille du prophète Mahomet et de sa première femme Khadidja. Elle épousa Ali, cousin du prophète, en 623 et lui donna deux fils. Fatima laissa son nom à la dynastie des califes fatimides d'Égypte. Comme les autres membres de sa famille, elle fut divinisée par les ismaéliens qui l'appelèrent la Vierge. Les musulmans sunnites la vénèrent aussi mais refusèrent de lui reconnaître tout caractère divin.

FÉODALITÉ.

Nom donné à l'organisation sociale et politique de l'Europe Occidentale entre le IXè et le XIIIè siècle. Les troubles qui accompagnèrent la chute de l'Empire romain et plus encore les invasions du IXè siècle provoquèrent un immence besoin de protection et furent à l'origine de la féodalité. Dans le système féodal, le pouvoir et le territoire étaient partagés entre plusieurs seigneurs. Chaque seigneur possédait alors son propre domaine, appelé fief, sur lequel il exeçait son autorité. Mais tous les seigneurs n'avaient pas la même importance. Il existait une sorte de pyramide de pouvoirs et des contrats de fidélité qui organisaient leurs relations. Ainsi, un seigneur pouvait dépendre d'un seigneur plus puissant, en même temps qu'il exerçait son autorité sur d'autres seigneurs moins puissants (ses vassaux). Le vassal devait servir son seigneur et lui obéir. En échange, son seigneur le protégeait et lui offrait le contrôle d'une partie de son territoire (son fief). Tout en haut de la pyramide se trouvait le roi. Il était le plus grand seigneur et n'était donc le vassal de personne.

FIEF.

Nom donné au Moyen Age au bénéfice accordé par le seigneur à son vassal pour lui assurer les moyens de vivre. En échange, celui-ci prêtait fidélité et lui devait certaines obligations comme l'aide militaire. Les fiefs furent très divers. Ils pouvaient prendre la forme de biens fonciers (seigneuries, terres ou chateaux), mais aussi constituer des droits (recettes portuaires, péages), des impôts ou des revenus ecclésiastiques usurpés (dîmes). Ils variaient aussi selon le service dû ou selon leur importance (principautés, duchés, comtés, vicomté ou fiefs minuscules résultant de partages). Ainsi, le fief fut au cours du Moyen Age progressivement considéré comme le bien du vassal et devint héréditaire et inaliénable. Si le vassal cependant n'accomplissait pas ses devoirs, le fief pouvait lui être confisqué. 

FLAVIENS.                                                        (Au fil de l'eau)

Nom donné aux empereurs romains de la dynastie fondée en 69 par Vespasien et représentée après lui par ses deux fils, Titus et Domitien

FORMARIAGE.

Le formariage était l'interdiction faite à un serf de se marier en dehors  de la seigneurie. Á cette interdiction se substitua au XIIè-XIIIè siècle , sous l'influence de l'Église qui ne reconnaissait pas le formariage, le versement d'une taxe au seigneur.

FORUM.

Centre commercial, politique et religieux, dont le rôle fut particulièrement important à l'époque de la république romaine.

FRANÇOIS 1er.                                                 (Au fil de l'eau) 

Né en 1494, Mort en 1547.

Roi de France de 1515 à 1547.

FRANCS.

Peuple germanique, les Francs s'installèrent en Gaule au IVè et VIè siècles ap. J.-C. et donnèrent leur nom à la France. Demeurés païens même si certains adhèrent à l'hérésie arienne, ils étaient divisés en plusieurs groupes dont le plus important etait les Francs saliens et les Francs du Rhin, chaque tribu étant dirigée par un chef élu par les guerriers. Ils étaient établis au milieu du IIIè siècle sur les rives du Rhin infèrieur. Ils lancèrent plusieurs raids dans l'Empire romain, et on les trouve dès le début du IVè siècle engagés comme auxiliaires dans l'armée romaine et même fédérés (ou alliés) de Rome, chargés de défendre la frontière gallo-romaine. Ce fut à partie des grandes invasions que commença l'expansion des Francs en gaule au Vè siècle. Sous le règne de Clovis devenu catholique en 496, et de ses successeurs, la quasi-totalité du pays passa sous leur domination. 

FRANCS DU RHIN ou Francs Ripuaires.

Nom donné aux Francs établis au début du Vè siècle sur la rive gauche du Rhin. On leur a donné le nom de Francs ripuaires au IXè et Xè siécles.

FRANCS SALIENS.

Nom donné aux Francs établis au début du Vè siècle dans la région de Brabant en Belgique. Mérovée, second roi des Franc Salien, donna son nom à la dynastie des Mérovingiens.

FRÉDÉGONDE.                                            (Au fil de l'eau

Né en 545, Mort en 597.

Reine des Francs de Neustrie, dont la rivalité avec Brunehaut, reine d'Austrasie, est restée célèbre. Ambitieuse, elle poussa Chilpéric 1er, roi de Neustrie, à assassiner sa femme, soeur de Brunehaut, puis l'épousa. Ce crime déclencha la guerre entre la Neustrie et l'Austrasie. Frédégonde fi tuer Sigebert 1er, roi d'Austrasie et époux de Brunehaut puis, après la mort de son mari, exerça la régence pour son fils, Clotaire II. Elle battit les armées de Brunehaut mais sa mort en 597 laissa à sa rivale une position dominante sur le monde franc

FRÉDÉRIC 1er BARBEROUSSE.                  (Au fil de l'eau

Né en 1122, Mort en 1190.

Roi de Germanie, puis empereur de 1155 à 1190. Issu de la dynastie des Hohenstaufen, il s'opposa comme ses prédécesseurs à la papauté et aux villes d'Italie du Nord, riches et puissants, auxquelles il souhaitait imposer son autorité. Refusant de reconnaître le nouveau pape Alexandre III, défenseur résolu des prétentions du Saint-Siège, l'empereur fit élire un antipape. Son attitude provoqua l'alliance du pape légitime avec les villes italiennes regroupées dans la ligue lombarde. Malgré la destruction de Milan révoltée en 1162, Frédéric fut vaincu à Legnano en 1176 et dut reconnaître l'indépendance des villes lombardes. Son échec en Italie du Nord fut compensé par le mariage de son fils, Henri, avec Constance, l'héritière du royaume normand de Sicile. L'empereur fut aussi l'un des chefs de la troisième croisade mais moutut noyé dans un fleuve d'Asie Mineure. Il devint à partir du XVIè siècle un personnage mythique. On racontait qu'il n'était pas mort et qu'il viendrait rendre sa grandeur à l'Empire. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU