HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

40 000 avant Jésus-Christ

PALÉOLITHIQUE SUPÉRIEUR

Dernière période du paléolithique qui dura environ de 40 000 à 10 000 av. J.-C. C'est l'époque de l'Homo sapiens après la disparition, encore inexpliquée, de l'homme de Néandertal.

La calotte de glaces qui recouvrait la Scandinavie et les Alpes disparut, entraînant la migration des animaux d'espéce froide vers le nord de la Russie. La faune de l'Europe fut alors dominée par le rennes.

Les hommes continuèrent à habiter dans des grottes mais lorsqu'ils ne trouvaient pas d'abris naturels, ils construisaient des huttes de peau de bêtes soutenues par des branchages et des poteaux, quelquefois par des os de mammouths. Leurs outils se perfectionnèrent considérablement. Ils devinrent plus petits, plus divers et plus spécialisés : épieux et massues en bois, pointes de silex traillées emmanchées sur des lances, ou des sagaies (lancées avec des propulseurs, ce qui permettait à la fois de guider et de donner plus de force au jet), enfin aiguilles, poinçons en os, harpons en bois de cerf, etc.

Le paléolithique vit aussi la naissance de l'art : magnifiques peintures sur les parois des grottes (art pariétal), objets de la vie quotidienne (bijoux, colliers ou pendentifs en ivoire, os ou dents perd=forés), et statuettes de femmes (Vénus paléolithique). 

35 000 av. J.-C.

L'HOMME DE CRO-MAGNON

Nom donné à un type d'homme préhistorique défini à partir des vestiges de cinq squelettes (un homme âgé, deux adultes, une femme et un fœtus) découverts en 1868 dans un abri-sous-roche à Cro-Magnon (Dordogne). Apparus en Europe occidentale vers 35 000 av. J.-C., ces hommes appartiennent au groupe des Homo sapiens et sont très proches de l'homme moderne. Ils étaient généralement de grande taille (1,71 à 1,81 m), de forte musculature, avec une capacité crânienne (en moyenne 1 400 cm3) supérieure à la notre. Avec les hommes de Cro-Magnon apparurent les premières manifestations de l'art : décoration des objets usuels, armes ou outils, magnifiques dessins, gravures ou peintures sur les parois des cavernes (art pariétal).

30 000 av. J.-C.

L'HOMO SAPIENS

Mot latin qui signifie l'homme qui sait. C'est une espèce à laquelle l'homme actuel appartient; il apparut il y a environ 30 000 ans.

En Europe occidentale, les premiers représentants Homo sapiens sont l'homme de Cro-Magnon et de Grimaldi.

L'HOMME DE GRIMALDI

Des fouilles entreprises depuis 1872 ont mis à jour dans les neuf grottes de Grimaldi (Italie) des squelettes d'hommes préhistoriques appartenant à une race voisine de celle de Cro-magnon. Deux squelettes datant de 30 000 av. J.-C. ont été trouvés dans la grotte des enfants et permirent de définir une race d'homme préhistorique, appelée l'Homme de Grimaldi.

NAISSANCE DE L'ART

      Premiers DESSINS et PEINTURES

Si les premières manifestations discrètes de l'art préhistorique datent de la fin du Paléolithique moyen, celui-ci ne prend une réelle ampleur qu'au début du Paléolithique supérieur (-30 000 à -12 000 ans avant J.-C.) avec l'Aurignacien qui marque la première manifestation de l'art figuratif. Il est alors très diversifié dans ses thématiques, ses techniques et ses supports. Il inclut des représentations figuratives animales, des représentations anthropomorphes souvent schématiques, ainsi que de nombreux signes.

Art immobilier : art rupestre, art pariétal, pétroglyphes, peinture (à base de pigments minéraux : terres d'ocres, argiles rouges et jaunes, oxyde de fer, craie ; pigments organiques : noir d'os calcinés, noir de charbon de bois). Le plus ancien atelier de fabrication de pigments date d'il y a 100000 ans au Middle Stone Age.

Art mobilier : outils et armes (bâton percé, propulseur à crochet, spatule, lampe à graisse, harpon, pointe de sagaie), parures et bijoux suspendus sur le corps ou attachés à un vêtement (le plus fréquent sont les perles, pendeloque, contour découpé, rondelle en os percé, bracelet, diadème ; colliers formés de coquillages (les plus anciens datés à ce jour sont une parure de coquillages à Taforalt (Maroc) vers 82 000 ans), dents, craches de cerfs), plaquettes gravées, sculptures (figurines, Vénus paléolithique), poteries, etc.

20 000 av. J.-C.

NOUVELLES ARMES

Découverte de L'ARC et des FLÈCHES

En Europe, à la fin de la dernière glaciation, l’arc et la flèche supplantent la plus ancienne arme de jet à longue distance, le propulseur et la sagaie : grâce à elle, durant des millénaires, les chasseurs parcourant les steppes glaciaires avaient ramené au campement de quoi nourrir le groupe. Du fait de son poids important, la sagaie, lancée grâce au propulseur, possédait une grande force de pénétration mais la précision du tir représentait à peine le tiers des capacités de l’arc et de la flèche.Chasse au propulseur et à la sagaie.       

La sagaie
Le propulseur
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU