HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

                         481

 CLOVIS Roi des Francs

Clovis fut le plus grand des rois mérovingiens et est considéré comme le premier roi de France. Son père, Childéric 1er, officier Romain, dirige un ensemble de tribus du nord de la Gaule, les Francs Saliens. Clovis lui succède en 481 et s’impose à la tête de tous les Francs en éliminant les chefs des autres peuples. Converti au catholicisme, il devint le premier roi barbare catholique et s'assura ainsi l'appui de l'Église contre les autres Germains ralliés à l'hérésie arienne. Il conclut un accord avec l’empire romain pour gouverner la Belgique seconde, une vaste région au nord-est de la Gaule, autour de REIMS. De là, il étend son royaume par une série de conquêtes et fixe sa capitale à PARIS. Il meurt en 511, installant les Mérovingiens à la tête d’une grande partie de la Gaule, devenue le royaume des Francs.

486

 La Bataille de SOISSONS

La bataille de Soissons oppose, en 486, Clovis, roi des Francs, au général Romain Syagrius, maître d'un domaine s'étendant de la Loire à la Somme. Ce dernier est vaincu et s'enfuit à Toulouse chez les Wisigoths ; leur roi Alaric II le livre enchaîné aux envoyés de Clovis venus le réclamer, et il est exécuté sur l'ordre de ce dernier.

Cette bataille marque la fin du dernier vestige du pouvoir romain en Gaule.

 Le vase de SOISSONS

Victorieux contre Syagrius, Clovis et ses guerriers s’apprêtent à partager le butin comme le veut la coutume Franque. Mais le Roi Franc souhaite pour satisfaire la demande de Rémi, Evêque de Reims, soustraire du lot commun un vase pour le restituer à l’église où il a été volé. L’un de ses guerriers, mécontent, frappe alors de sa hache l’objet. Clovis ne réagit pas et rend le vase abîmé à l’évêque. Un an a passé. Alors qu’il passe en revue son armée, Clovis reconnait le guerrier et, d’un coup de hache lui fracasse le crâne. Il aurait ajouté « Souviens-toi du vase de Soissons ».

493

 CLOVIS épouse CLOTILDE

Clotilde, née vers 474 ou 475 probablement à Lyon, morte autour de 545 à Tours, est une princesse burgonde, devenue reine des Francs en épousant Clovis, qu'elle contribue à convertir au christianisme. Elle a été canonisée vers 550 ou 560; l'Église orthodoxe et l'ancien martyrologe romain la fêtent le 3 juin, et l'Église catholique le 4 juin.

496

 La Bataille de TOLBIAC

Les Francs étaient divisés en deux peuples voisins et alliés, les Francs saliens dont le roi était Clovis et les Francs ripuaires dont la capitale était Cologne et qui avaient Sigebert le Boiteux pour roi. Sigebert avait pour voisins les Alamans, une confédération de peuples germaniques, dont la vaillance équivalait celle des Francs. Les Alamans et les Francs ripuaires avaient souvent des incidents de frontière et multipliaient les pillages et les raids punitifs, mais il semble qu'en l'année 496, ils subirent une vraie invasion et Sigebert appela Clovis à l'aide. Clovis répondit favorablement à son allié et leva une armée. La bataille de Tolbiac a eu lieu à Zülpich, anciennement appelée Tolbiac, une ville de l'ancienne Gaule située près de Cologne. On appelle victoire de Tolbiac, la victoire emportée par Clovis, roi des Francs, sur les Alamans, sur un point non déterminé du cours moyen du Rhin. Clovis aurait promis de se convertir s’il était victorieux et dieu lui aurait donné la victoire. En réalité, il aurait suivi la politique de son père et trouvait à travers les evêques des hommes capables d'appuyer son pouvoir et désireux d'obtenir sa protection militaire.

498

 Le Baptême de CLOVIS

Le roi Franc vénére des divinités Germaniques, et dans la Gaule qu’il est entrain de conquérir, fait figure de païen. Cependant Clovis entretient des liens étroits avec l’église. En 496 à Tolbiac, alors que les Alamans menacent d’anéantir l’armée Franque, Clovis implore ses dieux de lui accorder la victoire. Mais ceux-ci restent sourds à ses appels. Il se tourne alors vers Jésus Christ et fait le vœu d’être baptisé en cas de succès. D’une manière qui semble alors miraculeuse, les Alamans refluent puis se rendent quand ils apprennent que leur roi est mort. Clovis signe la paix avec les Alamans et se fait baptiser à Reims par l’évêque Rémi avec 3000 de ses guerriers. Selon la légende, au moment où Rémi s’apprêtait à oindre Clovis, une colombe serait apparue, tenant dans son bec une fiole d’huile sacrée. Par la suite, la plupart des rois Capétiens sont sacrés à REIMS et oints avec l’huile de la Sainte fiole. Elle fût solennellement brisée pendant la révolution Française.

507

               La Bataille de VOUILLÉ

La bataille de Vouillé, qui s'est déroulée au printemps 507, est une bataille qui opposa les Wisigoths, au sud, aux Francs, au nord. Cette bataille vit la victoire des Francs, les Wisigoths perdant leur roi Alaric II au combat et étant contraint de laisser un vaste territoire (midi de la France) aux vainqueurs.

511

 Le Concile d'ORLÉANS

Le concile d'Orléans de 511 ou premier concile d'Orléans est le premier des six conciles nationaux réunis aux VIe et VIIe siècles dans la ville du Royaume franc Aurelianum, actuellement Orléans (Loiret, France). Le concile est réuni en juillet 511, sur convocation et en la présence de Clovis Ier. Il réunit 32 évêques, la moitié de ceux du « royaume des Francs ». Il condamne l’arianisme, et définit des règles régissant les relations entre le pouvoir royal et l’Église, établissant une coopération entre les rois de France et l’Église catholique romaine. Enfin, il réaffirme le droit d'asiles.

 MORT DE CLOVIS

A la mort de Clovis, ses 4 fils, Clodomir, Thierry, Childebert et Clotaire se partagent son royaume. Ce partage fut surtout basé sur l’égalité des revenus de chaque lot. Le midi ne fut pas partagé : Il devint une sorte de patrimoine commun. Enfin, les quatre frères choisirent des capitales assez proches les unes des autres, Paris, Orléans, Soissons et Reims afin de pouvoir se porter secours s’ils étaient attaqués.

Ajoutons que les fils de Clovis furent des conquérants. Ils s’emparèrent du royaume Burgonde, de la Provence et de la Thuringe.

le Moyen-Age AU FIL DE L'EAU

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU