HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
HISTOIRE AU FIL DE L'EAU
10400 NOGENT SUR SEINE
Téléphone :
Portable : 06.09.17.37.70
Fax :
Adresse email :

L'EMPIRE ROMAIN

"Les Derniers Empereurs"

455

 PÉTRONE MAXIME

Pétrone Maxime est né vers 396 et est mort à Rome le 31 mai 455. C'est un empereur romain d'occident du Ve siècle. Il reste en place de mars à mai 455. Pétrone Maxime est massacré par la foule, le 31 mai 455, lorsqu'il tente de s'échapper de Rome envahie par les Vandales de Genséric

 ÉPARCHIUS AVITUS

 

Eparchius Avitus est né en 395 et mort en 456 est un noble arverne qui fut empereur romain d'Occident de 455 à 456.

457

 MAJORIEN

Majorien est né vers 420 et mort en 461, règne sur l’Empire romain d'Occident de 457 à 461. Il fut le dernier empereur qui se déplaça dans le réduit romain formé par l’Italie, le sud de la Gaule et la façade méditerranéenne de l’Espagne. En avril 457 l’armée d’Italie proclame Majorien empereur. Celui-ci envoie Ægidius mater la rébellion gallo-romaine et reprendre Lugdunum (Lyon) aux Burgondes. Ægidius y parvient avec l’aide d’auxiliaires francs. Il maintient les Wisigoths sur le territoire qui leur a été concédé et conserve l’autorité romaine sur le Languedoc et les provinces de Tarraconaise et de Carthaginoise. En 461, Majorien regagne l’Italie. Ricimer le fait prisonnier et l’exécute.

 CHILDÉRIC 1er

3ème roi MÉROVINGIEN

Childéric Ier, mort en 481, fut roi des Francs saliens  de 457 à  481. Il est le père de Clovis Ier. Childéric Ier est le premier roi de la dynastie des Mérovingiens dont la filiation est attestée. Les sources littéraires et les recherches archéologiques le définissent à la fois comme un « Rex », roi des Francs, et un gouverneur romain de la province de Belgique seconde. Il est l'exemple type d'une élite franque ayant opéré la fusion entre les cultures germano-romaines et païennes des tribus danubiennes. Païen, Childéric avait cependant l'avantage d'être le seul des rois barbares à ne pas être arien, ce qui lui procura l'attention des élites locales et de l'épiscopat. Avant l'avènement de Childéric, les Francs saliens sont installés depuis 342 comme fédérés à l'intérieur de l'Empire romain, dans le nord de la Gaule. Ils sont dirigés au début du Ve siècle par Clodion. Lors de l'affaiblissement de l'Empire romain, ils tentent d'étendre leur domination. Le Rex devient un officier romain à la tête des troupes fédérées. Il est à la fois un roi fédéré et le chef des Francs saliens. Non seulement il prend la maîtrise d'une province romaine, mais il prend part à des combats impliquant d'autres forces romaines. Il participe ainsi au jeu politique de Rome, à travers ses batailles en Gaule. Il rejoint le «parti romain» en soutenant activement leurs opérations militaires. Childéric et Ægidius, accompagné par les Francs Saliens, secourent Majorien vers 458, ce qui contribue à renforcer les relations franco-romaines du nord de la Gaule.

461

 SÉVERE III

Sévère III (en latin Libius Severus) est un empereur romain d'Occident de 461 à 465. Il est nommé empereur en  461 par le patrice Ricimer (Général Romain), mais n'est pas reconnu par l'empereur d'Orient, ni par les Romains de Dalmatie ou de Gaule, qui font presque sécession. Tout le pouvoir est exercé par Ricimer. Il meurt en septembre 465, après un règne si inexistant qu'aucun successeur immédiat ne lui est nommé.

463

 La Bataille d'ORLÉANS

Attila suivi de ses hordes barbares foule aux pieds l’Italie et les Arts, Eugène Delacroix, 1847 Aegidius

La bataille d'Orléans eut lieu en 463 entre les forces romaines d’Ægidius et les troupes du royaume wisigoth menées par Frédéric, le frère du roi Théodoric.  Æegidius, entré en sécession en Gaule du Nord depuis 461 suite à l'assassinat de Majorien, avait en fait été déchu de son titre de magister militum par Ricimer, mais menaçait de marcher sur l'Italie avec sa puissante armée. Ricimer manœuvra et parvint à tourner contre lui les Wisigoths, qui voyaient peut-être là l'occasion d'étendre leur royaume au nord de la Loire. Le choc se produisit près d'Orléans en 463 ; les Wisigoths furent vaincus et Frédéric tué. Cette défaite arrêta pendant un temps les ambitions des Wisigoths dans cette région centrale, menacée également par les Saxons du mystérieux Adovacer et gardée par le comte Paul et par les Bretons, jusqu'à la bataille de Déols de 470-471.

465

 Le Siège de PARIS

Attila suivi de ses hordes barbares foule aux pieds l’Italie et les Arts, Eugène Delacroix, 1847 Sainte Geneviève

Un an après, Childéric Ier assiège Paris. Cet épisode de la vie du roi franc est particulièrement difficile à comprendre si nous n'abordons pas la personnalité de sainte Geneviève. Cette dernière, magistrate municipale de Paris, profondément catholique, vient de créer le culte de saint Denis, et prône une politique antiarienne. Or Syagrius, qui domine une partie de la Gaule du Nord, commence à se rapprocher des Wisigoths ariens. À Paris menace la guerre civile entre partisans de Syagrius, authentiques représentants de Rome et partisans des Francs. Sainte Geneviève, elle-même d'origine franque, rencontre probablement Childéric à Laon pour lui demander d'intervenir pour « préserver la vie publique ». Ce dernier décide alors « d'asphyxier Syagrius sans se lancer dans une guerre ouverte contre Paris », et s'en empare au bout de dix ans d'embargo, malgré le dévouement de sainte Geneviève, qui parvient à ravitailler plusieurs fois les assiégés, sans toutefois déplaire au roi franc, avec qui elle partageait une profonde affection. Pendant dix ans, elle réussit à créer une zone de paix sans favoriser aucun des deux partis en présence.

467

 ANTHÉMIUS

Anthemius né en 420 et mort en 472 était un empereur romain d'Occident de 467 à 472. C'est l'un des « empereurs d'ombre » du Ve siècle, il était certainement le dernier ayant les capacités nécessaires pour ce poste. Il essaya de résoudre les deux défis militaires principaux, faisant face aux restes de l'Empire romain d'Occident : l'expansion des Wisigoths d'Euric, dont le domaine s'étend de part et d'autre des Pyrénées; et les Vandales de Genséric, qui contrôlent l'Afrique du Nord. Ricimer,  appela 6000 hommes qui avaient été enrôlés pour la guerre contre les Vandales, et commença une opposition armée contre Anthemius qui se trouvait à Rome. Ricimer proclama un empereur concurrent Olybrius. Ce conflit finit par la conquête de Rome par Ricimer après deux mois de siège et la capture d'Anthemius déguisé en mendiant caché dans l'église saint Jean-Chrysogone , puis son exécution.

469

 La bataille d'ANGERS

Avec l'appui romain et franc, le « comes » (ou comte) romain Paul déclare la guerre aux Wisigoths. En 469, Odovacrius menace Angers avec ses Saxons. Childéric arrive le jour suivant et le défait. Le comte Paul est tué pendant la bataille et Childéric prend possession de la ville. Certains commentateurs en ont déduit que Childéric combattait aux côtés du comte Paul et que Childéric était allié des Romains. Puis les batailles entre Romains et alliées d'une part et Saxons d'autre part continuent. Childéric s'empare des îles de la basse-Loire « qui furent prises et saccagées avec une nombreuse population qu'ils firent périr ». En 469, les Armoricains et les Bretons du roi Riothame   débarquent sur la basse-Loire avec une troupe estimée à douze mille hommes, pour secourir l'empereur Anthémius et tenter de rejoindre les Francs à Déols. Mais Euric les en empêche et les vainc au bout de deux jours de combat. Les survivants bretons se réfugient dans les royaumes burgondes et Euric s'empare de la ville de Tours.

472

 OLYBRIUS

Olybrius, mort le 23 octobre ou le 2 novembre 472, est empereur de l'Empire romain d'Occident pendant quelques mois en 472. Ricimer, qui commandait l'armée d'Italie, décède en août 472. Olybrius le remplace par son neveu, (le neveu de Ricimer) le jeune prince burgonde Gondebaud, avec le titre de patrice. Ce choix pouvait apporter à Olybrius le soutien supplémentaire des Burgondes. Cependant le pouvoir d'Olybrius ne dépasse pas l'Italie, et l'empereur d'Orient Léon Ier ne le reconnaît pas, puisqu'il a détrôné son protégé Anthémius. Mais Olybrius n'a pas le temps de régner : il décède à son tour en octobre 472, de mort naturelle. Gondebaud reste seul maître de l'Italie, mais son origine barbare lui interdit le titre impérial. Gondebaud attend quatre mois avant de trouver le successeur d'Olybrius, et place Glycérius à la tête de l'empire d'Occident.

473

 GLYCÉRIUS

Glycerius, est un empereur romain régnant de 473 à 474. D'obscure origine, il semble être un ancien serviteur du prince burgonde Gondebaud, alors en Italie où il mène une carrière politico-militaire, et peut-être le chef de la garde personnelle de celui-ci. Il est proclamé empereur à Ravenne par Gondebaud, qui devient patrice de Rome : en fait, Glycérius ne gouverne pas réellement l'Empire, il n'est qu'un empereur fantoche, un de plus. Un détachement d’Ostrogoths pénètre en Italie du Nord, Glycérius n'a évidemment aucune force pour s'opposer à eux, pourtant peu nombreux. Il se contente de les acheter et de les diriger vers la Gaule pour rejoindre les Wisigoths. Lorsque Julius Nepos parvient à Rome, Glycérius se rend sans combattre. Il doit ôter le manteau de pourpre impérial, est tonsuré et reçoit en compensation l’évêché de Salone en Dalmatie, où il meurt paisiblement en 480.

474

 JULIUS NÉPOS

Julius Nepos né en 430 et mort en  480 est empereur romain d'Occident de juin 474 à août 475. Fils de Nepotianus, il est le neveu par alliance de l’impératrice Aelia Verina, épouse de Léon Ier l’empereur d’Orient. Julius Nepos a été César, pour l'Occident, du début février 474 au 24 juin 474, date à laquelle il a été élevé Auguste pour l'Occident. Nepos meurt assassiné le 9 mai 480 près de Salone, probablement dans le palais de Dioclétien, à l'instigation de l'évêque Glycerius qui se venge ainsi de sa destitution.

475

 ROMULUS AUGUSTULE

Dernier Empereur Romain d'Occident

Attila suivi de ses hordes barbares foule aux pieds l’Italie et les Arts, Eugène Delacroix, 1847 Déposition de Romulus

DERNIER EMPEREUR ROMAIN.

 

Dans les dernières années de l’empire, ce sont les généraux qui détiennent le pouvoir à Rome. De 455 à 472, l’un d’eux, RICIMER, fils d’un Suève et d’une Wisigothe, fait et défait les empereurs qui ne sont que des souverains fantoches : Avitus, Majorien, Sévère, Anthémius et Olybrius se succèdent. Après la mort de Ricimer, un certain Flavius Oreste fait proclamer son fils Romulus empereur. Celui-ci es surnommé Augustulus, le « petit Auguste ». Mais en 476, le successeur de Ricimer, Odoacre, assassine Oreste et exile Romulus. Désormais, il n’y aura plus d’empereur en Occident. Seul demeure l’empire d’Orient, issu de la division de 395, avec Constantinople comme capitale.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© HISTOIRE AU FIL DE L'EAU